Youtube

Pour aller au-delà du nombre d’abonnés

Ma dernière représentation visuelle du Youtube de vulgarisation a généré un peu de frustration de la part des petits vidéastes qui ne se voyaient pas sur le graphe. Voilà quelques graphes qui explorent d’autres indicateurs de « performance ». Saurez-vous deviner quel indicateur est représenté sur ce graphe ?

Il s’agit du ratio (nombre de likes d’une vidéo / nombre de vues d’une vidéo), moyenné sur les 4 dernières vidéos (plus exactement, les 4 dernières avant la dernière). On peut voir que les plus gros Youtubeurs en termes d’abonnés ne ressortent plus, en fait, parmi les 20 premiers seul Simon Puech est à plus de 50 000 abonnés.

Il ne s’agit pas de dire que c’est un *meilleur* indicateur que le nombre d’abonnés, il peut y avoir des raisons variées pour lesquelles les gros Youtubeurs n’ont pas un bon rapport (likes/vues), et les petits Youtubeurs un rapport gonflé (effets du hasard plus forts dans les petites populations). C’est simplement un indicateur différent.

Un diagramme en bâtons permet de mieux se rendre compte de la distribution :

Pour rappel, la distribution du nombre d’abonnés ressemble plutôt à ça :

Le « pourcentage de satisfaction » (le rapport likes / (likes+dislikes)) est distribué encore plus égalitairement :

tandis que le rapport (nombre de commentaires / nombre de vues) est plus inégal, et pas en faveur des gros Youtubeurs:

En théorie, ce dernier rapport (commentaires/vues) permettrait de repérer les chaînes « qui font réagir » mais il y a un biais car les petits Youtubeurs peuvent faire gonfler cet indicateur artificiellement en répondant à tous les commentaires de leurs abonnés… Il serait plus intéressant de représenter l’évolution de ce rapport en fonction du nombre d’abonnés (une autre fois…).

Un dernier indicateur pour la route… Vous avez sûrement remarqué que certains Youtubeurs ont un gros nombre d’abonnés mais très peu de vues sur chaque vidéo. Ce qui peut s’expliquer de plusieurs manières, la qualité des vidéos peut être inégale, ou les sujets très variés, ou beaucoup de « curieux » s’abonnent par effet de mode ou autre… En tout cas, si vous considérez le rapport (nombre de vues par vidéo / nombre d’abonnés) comme un indicateur de la qualité d’une chaîne, les gros Youtubeurs n’y sont pas représentés :

(à nouveau, moyenne sur les 4 dernières vidéos, et je me suis limité aux chaînes « actives » ayant publié dans les trois derniers mois pour ce graphe).

Qu’en est-il en dehors du monde de la vulgarisation ? J’ai rapidement regardé ce qui se passe du côté des 250 plus gros Youtubeurs français (données Socialblade). Je ne vous les ai jamais présentés, alors voilà leur représentation en bulles (nombre d’abonnés), dominée par la fameuse trinité Norman / Cyprien / Squeezie :

Concernant les autres indicateurs, le ratio (nombre de vues / nombre d’abonnés) est écrasé par les chaînes musicales qu’on repasse en boucle :

Et le ratio (commentaires / vues) montre aussi que les plus grosses chaînes deviennent moins visibles, même si je ne connais pas assez ces chaînes pour savoir si ça reflète vraiment un engagement plus fort de la part des abonnés :

C’est tout pour aujourd’hui ! Si vous souhaitez retweeter le fil est là :

Données utilisées : http://stephanedebove.net/fr/liste-de-videastes-faisant-de-la-vulgarisation-en-francais/
Graphes générés sous R : https://www.r-graph-gallery.com/308-interactive-circle-packing/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *